Manger local et de saison

Manger local et de saison, comment et pourquoi le faire?

Notre alimentation représente 1/3 de notre impact sur l’environnement, ou 20% de nos émissions de CO2. Un fruit ou légume hors saison importé consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement lorsque c’est la saison. Un produit cultivé en serre chauffées nécessitent plus d’engrais et une consommation d’énergie considérable avant d’arriver dans notre assiette.

Par exempe:

  • 1 kg de tomates belges cultivées en champ = 0,2 kg de CO2 
  • 1 kg de tomates d’Espagne = 0,6 kg de CO2 
  • 1 kg de tomates produites sous serre = 2,3 kg de CO2  

Manger local et de saison, comment et pourquoi le faire?

  • Pour notre santé: il y a plus de vitamines et de nutriments. Retrouvé la fraîcheur des aliments et les saveurs du terroir.
  • Pour nos papilles: il y a plus de gout car les produits sont plus frais. Acheté auprès des producteurs locaux. En cultivant un bout de jardin potager, en faisant du micro-jardinage en ville.
  • Pour notre environnement: les produits ne transitent que de quelques kilomètres et non en avions dans des emballages en plastique. Acheter des fruits et légumes cultivés sur des exploitations de taille réduite qui pratiquent une agriculture écologique et favorisent les variétés locales. Acheter votre fromage chez le fromager, sa viande chez le boucher, ses fonds de sauce chez l’épicier.
  • Pour notre territoire: cela crée des emplois (production, transformation, logistique…). Préservé le terroir, la fraîcheur et le goût des aliments, le lien avec les saisons et les producteurs, et faire marcher l’économie locale, privilégier le terroir.

Voici un lien que je trouve bien pour ceux qui vivent en Belgique ou au nord de la France. C’est un calendrier des fruits et légumes de saison, avec quelques conseils alimentations.

Laisser un commentaire

Fermer le menu